Nike Shox Turbo Vi Sl Precio date de sortie Footlocker réduction Finishline d'origine pas cher TDfbWiJK

SKU1654765971
Nike Shox Turbo Vi Sl Precio date de sortie Footlocker réduction Finishline d'origine pas cher TDfbWiJK
nike
Panier 0 Produit Produits (vide)
Produit ajouté au panier avec succès
Quantité
Total
Il y a 0 produits dans votre panier. Il y a 1 produit dans votre panier.
Total produits
Frais de port À définir
Total
Continuer mes achats Commander
Menu
­
MakeUp in ...™ / MakeUp in... / Shanghai / Beauté chinoise…, un futur radieux
22 février 2018

Beauté chinoise…, un futur radieux

Ce « futur de la Beauté en Chine » sera le thème global de deux des conférences « phares » de ce premier MakeUp in Shanghai. Première d’entre elles, le 11 avril prochain à 11h15 du matin, Massimo Carminati, Trend and Style Project Director de Peclers Paris, présentera trois tendances beauté cosmétique pour l’été 2019 ; « Dreamy Botanicals », une vision onirique et magique de la nature magnifiée, entre éveil sensoriel et connexion régénératrice ; « Instinct », le corps est de plus en plus le support privilégié pour accéder à une réalité émotionnellement et sensoriellement chargée ; « Fun Activist », la manifestation publique de l’expression de soi et de l’affirmation de soi, en suivant une ligne amusante et décalée. Et ce n’est pas tout…!

Un « futur » qui se décline le lendemain matin, le 12 avril à 9h15 dans une seconde conférence animée par Isabelle Gavalda de Some*Xing, sur le thème : « Design for China : La créativité comme moyen de communication entre les marques cosmétiques et les consommatrices chinoises ». Après une présentation des ses derniers Inspirations Design Asia pour le maquillage, elle illustrera l’évolution des codes culturels et design des grands rendez-vous marketing en Chine, et détaillera comment les Marques peuvent sortir des codes premier degré pour créer de nouvelles « Beauty Stories ». Cette présentation sera suivie d’une table ronde sur le thème : « Du commerce électronique au commerce social: le pouvoir des médias sociaux en matière de beauté en Chine » avec la participation de : Alexis Bonhomme, Co-Founder Chief Strategy Officer chez CuriosityChina (Pékin), Thomas Graziani, Co-Founder de WalktheChat (Beijing) une plate-forme transfrontalière de e-commerce aidant les entreprises étrangères à vendre en Chine via WeChat. A ne pas rater…

Massimo Carminati, italien d’origine ayant vécu en Chine pendant plus de quinze ans et qui a toujours travaillé dans l’univers de la mode, est depuis sept ans Trend Style Director chez Peclers Paris. Pour lui, « Cette saison, les envies et les besoins qui dicteront nos préférences en matière de skin-care et les rituels de beauté sont en train de changer à un rythme de plus en plus rapide, quelle que soit leur catégorie et indépendamment de l’âge et du contexte socio-culturel… Les consommatrices sont toujours ouvertes et enclines à l’exploration, à l’expérimentation ou même à la reconversion des produits. Ils apprécient le changement, mais en même temps choisiront des produits donnant la part belle à une vision saine et authentique de la nature et dans laquelle les ingrédients jouent un rôle de plus en plus important. La Cosmétique doit également répondre à une quête encore plus essentielle qui touche au respect de soi et au respect de son corps. Ici, les consommatrices font confiance à leurs ressentis et privilégieront une expression plus libre et plus personnelle de leur sensorialité ». Pour illustrer le développement rapide du marché chinois, Massimo Carminati choisira trois tendances parmi les tendances beauté de Peclers : Dreamy Botanic, Instinct et Fun Activist. « La fascination pour une nature sauvage, basée sur la promesse d’une rencontre palpitante et exaltante, est maintenant renforcée par la promesse d’une expérience plus rassurante et protectrice », explique-t-il. « Poussés par le désir de ne faire qu’un avec la nature, les individus se tournent vers elle pour trouver épanouissement et apaisement mais aussi bénéficier de la stimulation sensorielle et spirituelle qu’elle offre, afin de se sentir plus « vivants ». Dans ce contexte, la Cosmétique naturelle devra s’inspirer de l’harmonie régénératrice et des envies en faveur d’interactions globales, fluides et saines avec les éléments : la lumière, l’eau, l’air, la végétation … Et finalement adopter une vision plus poétique et magique de la nature qui nous apporte sérénité et plénitude.

Air Jordan 1 Mi Refroidir Gris / Noir / Blanc amazon pas cher braderie en ligne prix particulier Uihk7Ig4J0

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, de réaliser des statistiques de visites et de vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. Run Nike Roshe Des Femmes De Fond Moucheté Noir qualité supérieure 2WOJ3

Se connecter
marche-de-l-art, publié le

La semaine des ventes asiatiques à Paris s’achève. Et les résultats sont éblouissants.

Quel petit objet de forme carrée (10,5 x10,5 cm), d’une hauteur de 9 centimètres, en stéatite beige et rouge dont la base est surmontée de neuf dragons lovés les uns contre les autres parmi des nuages peut-il atteindre la somme astronomique de 21 millions d’euros ? Il s’agit d’un cachet impérial d’époque Qianlong (1736-1795). Il n’a fallu qu’un quart d’heure de bataille dans une salle pleine à craquer de l’hôtel Nike Air Max 1 Formateurs Noir / Blanc à la mode achats en ligne offres en ligne officiel rabais où acheter Kloxn
pour qu’un collectionneur chinois l’emporte. Cet objet précieux appartenait à la même famille depuis le XIXe siècle. C’est leur ancêtre, un jeune médecin de marine, qui l’avait ramené de ses périples en Chine. Ce cachet, un record mondial, était estimé 800 000 à 1 million d’euro par la maison de ventes Bergé . Il est vrai que jusqu’à présent aucun cachet impérial n’avait à Paris dépassé 1 million. Plus de 1 800 cachets auraient appartenu à l’empereur Qianlong, dont 700 ont disparu. Un millier d’entre eux sont conservés dans la Cité interdite. Régulièrement des cachets apparaissent sur le la marché. Ils varient par leur taille et leur forme. Les matériaux utilisés sont très divers : néphrite, bronze, bois, or, argent, pierres dures… La stéatite de notre cachet provient de la province de Fujian et de la ville de Shou Shan. Elle est considérée comme d’une grande préciosité et on la surnommait « l’empereur de pierre ». Les neuf dragons qui, parmi des nuages rouges, poursuivent la perle sacrée ont un fort pouvoir symbolique car ils représentent l’autorité impériale. Les côtés du cachet sont également ornés de kuilong, des dragons archaïques. Pour les sinologues, les cachets de l’empereur Qianlong ont une importance historique capitale car ils permettent d’authentifier les peintures et les calligraphies impériales. Ce qui pourrait en partie expliquer ce fabuleux résultat.

Chez Christie’s les surprises ont également été nombreuses. La vente totalise 26 millions d’euros et quatre lots ont dépassé un million d’euros. Parmi eux une magnifique statue de guanyin en bois polychrome et doré de la dynastie Song (960-1279). Le bodhisattva est assis la main droite posée sur son genou plié. Il est vêtu d’un dhoti à l’étoffe fine. Son torse est paré d’un précieux et grand collier. Son visage est d’une grande sérénité. Estimé 200 000 à 300 000 euros, cette image de perfection s’est envolée jusqu’à 5 170 500 euros.

Résultat encore plus détonnant pour un boudha en bronze doré de la dynastie Liao (XIe siècle). Il est assis sur une base lotiforme. Lui aussi est richement vêtu et paré. Son visage est surmonté d’une tiare immense, impressionnante, abritant une image de Boudha. Estimé quant à lui 150 000 à 200 000 euros, il a réalisé 13 570 000 euros. C’est pour Christie’s le montant le plus élevé obtenu à Paris pour un objet d’art asiatique et le lot le plus cher de cette année 2016.

Les céramiques n’étaient pas en reste. Le lot 70 de la vente était estimé 7 000 à 9 000 euros. Il s’agit d’une coupe en porcelaine gris bleu à glaçure craquelée. Sa datation n’est pas évidente. Selon le catalogue elle daterait de l’époque des dynasties Yuan (1271-1368) ou Ming (1368-1644) ou serait même plus tardive. Cette incertitude n’a pas dissuadé les enchérisseurs qui sont allés jusqu’à 1 346 500 euros pour l’emporter.

Un bol couvert de la dynastie Qing et d’époque Qianlong a également pulvérisé son estimation de 80 000 à 120 000 euros pour atteindre 1 922 500 euros. L’extérieur du bol est orné de deux cartouches. Sur l’un d’entre eux, trois lettrés s’adonnent à la cérémonie du thé dans un paysage lacustre planté d’arbres et de prunus en fleurs. L’autre contient un poème de l’empereur Qianlong. L’intérieur du bol et du couvercle est orné de chauves-souris en vol, symboles du bonheur. Le bol porte la marque de l’empereur Qianlong, toujours très recherchée par les amateurs.

Enfin chez Sotheby’s , une petite sculpture (5cm) en jade jaune, estimée 100 000 à 150 000 euros, a fait l’objet d’une belle bataille d’enchères entre quinze enchérisseurs pour atteindre 4 207 500 euros. D’époque Song, elle représente un animal fabuleux. Il a l’allure d’un ours tout en étant doté de deux ailes et d’une corne proéminente. Il s’apparente aux créatures venant du monde des esprits qu’on trouve dans les sculptures de dynasties plus anciennes. En deux jours, les 14 et 15 décembre, six objets ont ainsi changé de main pour un montant total d’un peu plus de 47,2 millions d’euros. S’il est une certitude c’est bien que malgré le ralentissement de leur économie, les riches chinois investissent dans l’art de leur pays et n’hésitent pas y engloutir des sommes fabuleuses.

Copyright : Christie’s images limited 2016, Sotheby’s art digital studio, Bergé et associés

Cachet en stéatite orné de dragons recherchant la perle sacrée.Epoque Qianlong (1736-1795)Prix: 21 000 000 eurosVente Bergé, 14 décembre

Suivez-nous sur Facebook

Estimation gratuite de votre bien

Acheter (35)
Louer (6)

Type de bien

Tous
Maison (25)
Appartement (8)
Commercial (2)
Fermette (2)
Immeuble de rapport (2)
Bureau (1)
Villa (1)

Lieu désiré

VILLE, CODE POSTAL
59570 - la longueville (1)
7033 - Cuesmes (1)
7040 - Asquillies (1)
7040 - Quevy (1)
7080 - eugies (1)
7300 - Bouss-Bois (2)
7300 - BOUSSU (3)
7301 - HORNU (1)
7301 - petit-hornu (2)
7330 - saint-ghislain (1)
7340 - Colfontaine (1)
7340 - Wasmes (2)
7350 - MONTROEUL (1)
7350 - Montroeul-sur-Haine (2)
7350 - Thulin (1)
7370 - DOUR (12)
7370 - ELOUGES (6)
7387 - Autreppe (1)
7387 - honnelles (1)
132784-Charmante maison rénovée située à la Longueville132739-Charmante maison rénovée située à la Longueville en France130870-Immeuble de rapport (+ Terrain à batir) comprenant plusieurs Appartements et studios129176-Ensemble de bâtiments avec parking intérieur132867-Jolie Propriété multifonctionnelle 6 chambres !129486-OFFRE RECUE ET ACCEPTEE EN MOINS DE 90 JOURS130421-SOUS OPTION EN 10 JOURS128276-Spacieuse maison 4 façades131344-Immeuble actuellement à usage mixte131350-SOUS OPTION Spacieuse maison trois façades rénovée125881-Maison contemporaine avec 4 chambres et 2 salles de bains128904-IMMEUBLE DE COMMERCE ET D HABITATION130460-sous option en 37 jours132553-SOUS OPTION Jolie villa 4 façades132960-Deux appartements en duplex au 1er étage (3 chambres)

Vous désirez un rendez-vous ?

065 65 34 73

Vous désirez un rendez-vous ? 065 65 34 73

À la une

Derniers articles

Video

La certification, tout simplement...

Mentions légales - Contact - La presse en parle
Haut de page